Benoît Brisefer

Rue Haute 119, 1000 Bruxelles, Belgium

Benoît Brisefer

Rue Haute 119
1000 Bruxelles

lat : 50.8391046
lng : 4.3505001

GO

Date de création

Auteur
Peyo

Maison d'édition
IMPS

Superficie
16 m²

Réalisateur
Urbana

 

Benoît Brisefer est un garçon d’une dizaine d’années auquel on ne connaît aucune attache familiale. Poli et généreux, il est toujours prêt à rendre service. Il possède également des pouvoirs magiques : doté d’une force surhumaine, il peut sauter très haut et courir très vite. Toujours vêtu de la même manière, il n’oublie jamais son écharpe car Benoît Brisefer a un point faible : s’il attrape un rhume, il perd toute sa force…

Au fil de ses aventures, Benoît vient au secours des autres, souvent avec son ami conducteur de taxi, Jules Dussiflard, l’un des rares personnages à partager le secret de Benoît. Rejeté par les enfants, dont il casse régulièrement et accidentellement les jouets, Benoît a pris l’habitude de s’entourer d’adultes : sa voisine Mme Adolphine, l’inventeur Serge Vladlavodka ou son oncle Placide, garde du corps pour les services secrets. Le seul enfant qu’il fréquente est Eglantine. Elle a également été dotée d’une force surhumaine après avoir accidentellement bu les produits chimiques de son père horticulteur. Mais contrairement à Benoît, elle a honte de son pouvoir.

Les aventures de Benoît Brisefer apportent une pointe de poésie et de magie dans des histoires destinées aux enfants. Publiées dans le journal Spirou à partir de 1960, elles ont été créées par Peyo, qui est surtout connu pour une autre de ses séries : les Schtroumpfs. Ceux-ci l’occupent d’ailleurs beaucoup, ce qui explique pourquoi seulement sept albums de Benoît Brisefer ont paru jusqu’à la mort de son auteur en 1992. La volonté de Peyo était ici de donner vie à un personnage enfantin heureux et bienveillant, à l’opposé des superhéros de l’époque venant des États-Unis qui volent à grands renforts d’effets ou de costumes rutilants bien éloignés du quotidien de Benoît Brisefer, de ses codes vestimentaires, voire du lien à l’enfance. Benoît est en effet un héros simple et modeste, qui n’a pas besoin de la technologie pour mettre ses pouvoirs au service des autres.

Pour l’inauguration de cette fresque, un grand lâcher de ballons roses a été organisé et immortalisé dans cette vidéo : https://vimeo.com/149127640