Marsupilami

Avenue Houba de Strooper 141, Laeken 1020 Bruxelles, Belgium

Marsupilami

Houba de Strooperlaan 141
1020 Brussel (Laken)

lat : 50.8907171
lng : 4.3371749

GO

Gemaakt in

Auteur
Franquin

Uitgeverij
Marsu Productions

Oppervlakte
45 m²

Maker
Farmprod

Le Marsupilami est un animal fantastique imaginé par Franquin en 1952. Doté d’une longue queue préhensile, il est particulièrement malin. Il vit en Palombie, une contrée fictive située en Amérique du Sud.

Apparu dans les pages du journal Spirou en 1952 dans Spirou et les héritiers, le Marsupilami est décrit en détail dans l’aventure Le film de l’année : le Marsupilami (1956). On y découvre le reportage de la journaliste Seccotine, la principale rivale de Fantasio à la rédaction du Moustique. Seccotine a en effet découvert la créature et l’a suivi pendant plusieurs mois. Elle a ainsi pu observer la rencontre entre le Marsupilami et la Marsupilamie, qui a donné naissance un peu plus tard à trois petits Marsupilami.

En 1960, cette histoire est rassemblée et publiée en un album sous le titre Le nid du Marsupilami. Le dessin de la fresque est inspiré de cet album qui a été réédité plusieurs fois. Le Marsupilami continue d’apparaître dans les intrigues de Spirou et Fantasio. En 1987, il vend ses droits à l’éditeur qui le soutient et le pousse à développer cette série : Jean-François Moyersoen, qui a fondé l’année précédente sa propre maison d’édition à Monaco intitulée Marsu Productions. Le premier album paraît en 1987 avec le scénariste bruxellois Greg et le dessinateur Batem. En 2013, la maison d’édition Dupuis rachète Marsu Productions et récupère ainsi les droits sur le Marsupilami, permettant de réintégrer le célèbre animal dans la série de Spirou et Fantasio.

Bien qu’appartenant au règne animal, l’organisation sociale du Marsupilami est très similaire à celle des humains. Les rôles au sein du couple sont partagés entre le mâle qui quitte régulièrement le nid pour chasser et qui se bat pour défendre et protéger sa famille, tandis que la femelle se coiffe et s’apprête, s’occupe des trois petits et dote d’ailleurs sa fille du même goût pour la coquetterie.

Cette fresque est située sur l’avenue Houba de Strooper. C’est en se promenant dans ce quartier que Franquin eut l’idée de faire de ce nom le cri d’un animal exotique. Depuis lors, le Marsupilami s’exprime à coups de “Houba Houba !” et reste étrangement parfaitement compréhensible pour le lecteur… A l’origine, le nom de l’artère est une référence au secrétaire communal Louis Houba (1852-1916) et à son épouse Adèle Clémence de Strooper (1855-1927) qui ont soutenu le projet de percement de cette avenue et l’urbanisation de ce quartier au début du XXe siècle.