Spirou

Rue Notre Dame De Gráces 3, 1000 Bruxelles, Belgium

Spirou

Rue Notre-Dame de Grâces 3
1000 Bruxelles

lat : 50.8380341
lng : 4.350543

GO

Creation Date

Authors
Yoann, Fabien Vehlmann

Publishing house
Dupuis

Area
115 m²

Maker
Urbana

Spirou, Fantasio et l’écureuil Spip sont ici harcelés par une horde d’acheteurs sur la place du jeu de Balle située à quelques rues, où se tient le célèbre marché aux puces. Créé en 1849, il occupe la place du Jeu de Balle depuis le 15 mars 1873 et rassemble de nombreux brocanteurs professionnels. Sur la fresque, c’est la tenue vestimentaire du groom d’hôtel qui attise la convoitise des acheteurs, un clin d’œil à une célèbre scène au début de l’album de Tintin “Le Secret de la Licorne” (1943) …

En 1938, l’éditeur wallon Jean Dupuis décide de créer le Journal de Spirou pour diversifier son lectorat et s’adresser particulièrement à la jeunesse. Appréciant les histoires de Toto du dessinateur parisien Robert Velter (Rob-Vel), il l’engage pour créer le héros de cette nouvelle série, Spirou, dont le nom signifie “écureuil” et “facétieux” en dialecte wallon. Spirou devra être un héros vertueux, dans l’esprit boy scout catholique que l’on retrouve également chez Tintin, son concurrent publié à cette époque dans le journal Le Petit Vingtième. Rob-Vel crée alors un groom aux cheveux roux qui travaille au Moustic Hotel. Les gags courts se déroulent dans l’univers de l’hôtel, avant de se muter progressivement en intrigues de plus en plus longues. Spirou devient alors un véritable aventurier pourchassant toutes sortes d’adversaires aux quatre coins de la planète avec son ami Fantasio.

En 1943, Rob-Vel vend ses droits à Dupuis. Les aventures de Spirou et Fantasio appartiennent dorénavant à son éditeur, qui invite de très nombreux dessinateurs et scénaristes à reprendre successivement la série.

En 2021, Sophie Guerrive devient la première femme scénariste de la série, en duo avec Benjamin Abitan.[1] Le 56e album paraît en 2022 à l’occasion des cent ans de Spirou, sous le titre La mort de Spirou. En effet, à l’issue de l’album, le héros meurt tragiquement et l’éditeur annonce la suite des aventures avec un nouveau duo composé de Fantasio et de Seccotine. Apparue dans l’album La corne de rhinocéros (1953), Seccotine participe activement aux actions et fait souvent preuve de plus de talents et d’intelligence que Spirou et Fantasio. C’est elle, par exemple, qui découvre le Marsupilami. Si certains scénaristes l’ont ensuite transformée en femme fatale voire l’ont fait disparaitre complètement, la nouvelle série annoncée semble renouer avec le personnage d’origine : une héroïne courageuse, douée et intelligente.

Pour cette fresque, le dessinateur français Yann, en charge à l’époque de la série avec Vehlmann, a rendu hommage à ses prédécesseurs. Les brocanteurs sont en effet des caricatures de différents scénaristes et dessinateurs de Spirou. De nombreux détails renvoient vers l’univers de la série. On retrouve par exemple une peinture de Zorglub, le principal ennemi de Spirou et Fantasio. Leur ami et scientifique le Comte de Champignac est à l’arrière-plan, tandis que la célèbre Turbotraction, l’automobile emblématique du duo, semble être en vente à l’avant-plan.

[1] Pendant la Seconde Guerre mondiale, Rob-Vel est appelé aux combats. S’il continue d’envoyer ses planches depuis le front, son épouse Blanche Dumoulin va reprendre la série, même si son rôle exact est difficile à évaluer. En ce sens, Sophie Guerrive est la deuxième femme à prendre les rennes de la série, tout en étant la première femme à signer officiellement un album.