Léonard

Rue des Capucins 23A, 1000 Bruxelles, Belgium

Léonard

Rue des Capucins 23A
1000 Bruxelles

lat : 50.8381154
lng : 4.3468738

GO

Creation Date

Authors
Turk, Bob de Groot

Publishing house
Le Lombard

Area
74 m²

Maker
Urbana

Léonard a été créé par le scénariste bruxellois Bob de Groot avec le dessinateur originaire de Durbuy Philippe Liégeois surnommé ‘Turk’. S’inspirant de la vie de Léonard de Vinci, le duo a créé la caricature peu sympathique du célèbre inventeur et peintre. Parus en 1975 d’abord dans Achille Talon Magazine, les gags ont été publiés en album dès 1977 par les éditions Dargaud, puis Appro (1990) et enfin Le Lombard (dès 1999). Avec environ un album par an, la série se développe rapidement et le 53ème album de la série paraît en 2022.

Léonard est un inventeur vivant à Vinci et dont les origines familiales s’étendent à toute l’Europe. Fantasque, imbu de lui-même, arrogant et excentrique, il passe ses journées à réaliser toutes sortes d’inventions, qui finissent systématiquement par un échec : explosion, accident, blessures se succèdent page après page. La principale victime de ses expériences est Basile Landouye, son assistant distrait, paresseux et maladroit. Devenant un véritable souffre-douleur, Basile craint Léonard autant qu’il l’admire, malgré le harcèlement dont il est victime : il subit les accès de violence du maître, est régulièrement blessé et n’est pas payé.

Face au désordre engendré par les expérimentations de Leonard et de Basile ainsi qu’à leur dédain pour la propreté, Léonard engage dans l’album 12 Trait de génie (2003) une femme : Mathurine Montorchon de la Serpillère. Recrutée pour la rapidité avec laquelle elle termine la gigantesque vaisselle qui trainait, Mathurine se distingue également car elle est surdouée : elle efface accidentellement une équation de troisième degré restée insoluble par Léonard, la recopie de mémoire sur le tableau et la résout au passage en un clin d’œil, ce qui ne manque pas d’impressionner l’inventeur. Pourtant, dans la suite de la série, elle restera cantonnée dans un rôle de femme de ménage jurant et menaçant les deux hommes lorsque leurs expériences engendrent du désordre. Elle reprend une place prépondérante dans la série à partir de l’album 48 Mon papa est un génie (2017) lorsque Léonard adopte une petite fille et que Mathurine, par extension, devient une sorte de maman adoptive. L’unique personnage féminin de la série occupe donc une fonction domestique ou maternante, sans jouer de rôle central dans les actions malgré son intelligence qui surpasse largement celle des deux hommes.

Inspirée de la véritable histoire de Léonard de Vinci, la série replace plusieurs éléments authentiques, tels que la date de naissance du héros ainsi que le prénom de la domestique. Restée dans l’ombre de l’histoire du célèbre inventeur, c’est dans le testament de Léonard de Vinci qu’une certaine Mathurine est mentionnée ; elle hérite d’un précieux manteau noir ainsi que d’un peu d’argent.

https://vimeo.com/149128644